Après-l’adoption : Comment accueillir l’enfant dans votre foyer ?

Par Jessica B

Ça y est, l’enfant est là avec vous ! Il n’existe pas de sentiment plus merveilleux que d’accueillir son enfant à la maison pour la première fois. 

Qu’il soit naturel ou adopté, chaque parent doit se préparer pour cet évènement. Afro-adoption vous a concocté quelques conseils utiles pour bien commencer votre vie ensemble.

S’introduire à l’enfant adopté 

Selon l’âge de l’enfant, n’hésitez pas à vous présenter ! Que vous ayez un enfant en bas âge ou plus âgé, assurez-vous que les choix que vous offrez sont ceux avec lesquels vous êtes à l’aise. Pour un enfant en bas âge, il est probablement préférable que vous vous présentiez comme «maman» et «papa» ou quelle que soit la version que vous voulez appeler. 

Pour un enfant plus âgé, il peut être plus à l’aise de vous appeler «tante», «oncle» ou par votre prénom au départ. Sachez que si vous leur donnez  ce choix, ils peuvent continuer à le faire pendant un certain temps. Présentez-le à tous les membres de la famille, y compris les animaux domestiques.

Créer un cocooning familiale et une routine quotidienne

Adopter un enfant peut être l’une des expériences les plus excitantes, stimulantes et enrichissantes de votre vie. Maintenant que votre petit bout de chou est dans votre famille et que vous disposez d’un congé d’adoption pour l’accueil de l’enfant. Il faut parfois du temps pour s’attacher l’un à l’autre. 

L’une des premières étapes restent d’établir des routines pour créer de la confiance entre vous et l’enfant adopté.
Ce n’est pas le moment de se débarrasser du biberon, d’abandonner la tétine, de s’alimenter sainement ou d’essayer la propreté. 

Si votre enfant se réveille la nuit et que vous devez le dorloter plusieurs fois pendant la nuit, tout va bien. Vous ne gâtez pas votre enfant. Votre objectif est d’aider votre enfant à se sentir en sécurité dans ce nouvel environnement. 

C’est le moment où vous apprenez à votre enfant que vous êtes disponible et disposé à répondre à ses besoins. Chaque famille fait les choses différemment, alors trouvez votre rythme et respectez-le.

Votre enfant apprendra comment les choses fonctionnent dans votre famille et cette connaissance lui permettra de se sentir en sécurité et confiant dans son appartenance.

Préparez vous au pire, espérer le meilleur ! 

Votre enfant a vécu un passé avant vous qui a pu laisser des traces : il vient d’un autre pays où il parlait peut-être une autre langue, avait d’autres coutumes…
Il est possible qu’il rencontre des difficultés pour s’intégrer et réussir à l’école ou dans la vie.
N’hésitez pas à vous faire aider. Être un bon parent, ce n’est pas tout réussir du premier coup.

Ne vous étonnez pas si l’attitude même de votre enfant varie au fil du temps.
Il peut s’efforcer d’être facile à vivre juste par souci de vous plaire, comme il peut éprouver le besoin de tester votre amour en se montrant rebelle ou difficile à vivre. 

Lorsque vous adoptez un enfant, lui aussi doit vous adopter, et ce n’est pas simple.
En tant que parent, vous essayez de lui inculquer les bases de l’éducation (la politesse, le respect, etc.) et vos habitudes de vie. Votre enfant adopté a beaucoup de choses à apprendre en un temps record là où un enfant qui naît dans une maison intègre les règles petit à petit. Il faut donc se mettre à sa place et comprendre qu’il ne pourra pas tout apprendre d’un coup. Mieux vaut donc insister sur l’essentiel (la sécurité, le respect, par exemple) et être patient sur le reste. De même, valorisez-le lorsqu’il applique les règles mises en place plutôt que de le punir s’il ne les respecte pas.

Vous l’aurez compris, accueillir un enfant qu’il soit naturel ou adopté n’est pas de tout repos. Des suivis post-adoption existent au sein de plusieurs organismes qui soutiennent les parents adoptifs comme l’EFA

Surtout, n’hésitez pas à vous faire aider et consulter un médecin en cas de “ baby blues” qui pourrait pointer le bout de son nez .